07 avril 2009

Gamelin le jacobin est de retour

l'on reparle de ce qui me semble constituer la seule bonne oeuvre, réellement "durable", d'Anatole France : Les dieux ont soif. Ma jeunesse à moi s'exaltait, entre empathie et malaise, devant la figure du peintre révolutionnaire Gamelin. Et elle n'y voyait certes pas une préfiguration du Goulag ! C'est à France, comme à Balzac, Hugo... et bien sûr Michelet, que je dois mon précoce engouement pour la Révolution française. Un grand livre, malgré défauts ou faiblesses, qui devrait continuer à faire rêver (et réfléchir) quelques adolescents à travers le monde...

Posté par David Benito à 13:13 - - Permalien [#]


08 avril 2009

L'Ange du bizarre sur le net

Voici le tout nouveau blog de Jean-Pierre Dionnet, je viens de tomber dessus en faisant une recherche dans le catalogue des Humanos. Au vu des premiers posts, on ne devrait pas s'ennuyer sur ce blog...

Posté par David Benito à 14:17 - - Permalien [#]

09 avril 2009

Journée Jean Jaurès à Toulouse

Dans le cadre de l'année Jaurès, et en association avec la mairie de Toulouse, le journal L'Humanité organise des tables rondes et débats publics ce vendredi 17 avril.

A noter la table ronde du début d'après-midi, sur "Jean Jaurès et la Révolution française", avec les interventions de Michel Vovelle, Claude Mazauric, Raymond Huard et Jean-Numa Ducange.

Gageons que la monumentale (mais vivace et encore fraîche) Histoire socialiste de la Révolution française restera debout longtemps encore. Une réédition pour la mettre à la portée de toutes les bibliothèques, publiques et universitaires, ainsi que des étudiants, ne serait pas une mauvaise chose.

Posté par David Benito à 15:50 - - Permalien [#]

11 avril 2009

Révolution Française Net

Sur cet excellent site tenu à jour, on peut ces derniers temps entendre parler de Marat, Paine et Mathiez. Une base d'articles, de recensions, d'actualités et de bibliographie assez impressionnante.

Posté par David Benito à 14:33 - - Permalien [#]

21 avril 2009

"Guerre des Mondes !" de J.-P. Andrevon

Notre "Occident" se trouve tellement perdu et éperdu qu'il semble probable que nombreux parmi nous se plongeraient avec délices dans un millenium de servitude volontaire si l'on daignait nous envahir depuis l'espace.

(Ah, les "divines surprises" cosmologiques...)

Mais le livre de Jean-Pierre Andrevon, Guerre des Mondes ! Invasions martiennes, de Wells à Spielberg, paru tout juste aux Moutons électriques, n'est pas spécialement réservé aux paumés New-Age ou aux adorateurs de la soucoupe, bien au contraire.

On peut aussi aller voir du côté de chez Barthes ou bien attendre dans une cabane de jardin que l'apocalypse fonde sur nous par une nuit de Saint-Jean.

Posté par David Benito à 17:35 - - Permalien [#]


25 avril 2009

1 & 2 de l'ours ancien

Pour patienter dans une salle d'attente et méditer sur la "condition de l'ours ancien", ces deux livres : 1 et 2. Homère en peaux de bête, la vieille Europe soufflant à la forge.

Posté par David Benito à 10:27 - - Permalien [#]

27 avril 2009

Mme Récamier à Lyon

Heureux mes amis lyonnais, qui peuvent fréquenter le MBA, et y voir l'exposition sur Mme Récamier ! Pour les autres, qui n'y pourront aller, reste le catalogue, aux éditions Hazan.

Posté par David Benito à 11:51 - - Permalien [#]

30 avril 2009

"Notre patience est à bout" de Claude Guillon

Alors que ronchonnant et me mordant une bien imaginaire moustache, je suis plongé dans Notre patience est à bout, le petit livre hors-mode de Claude Guillon (l'auteur de Deux enragés de la Révolution à La Digitale) dont on parlera probablement peu dans la presse hélas, car on préfère disserter sur Olympe de Gouges (ou Charlotte Corday) plutôt que sur Pauline Léon ou Claire Lacombe, comme je l'avais fait sentir dans un précédent post, je me dis que la République a décidément été bien ingrate, sur le long terme, avec certains de ses pères ou défenseurs.

Au point de les ignorer et confondre tous dans une même condamnation : Robespierre, Marat, Saint-Just, Chalier, Roux, Carrier, Hébert et Coffinhal, amis, ennemis confondus, tout ce qui se trouvait, disons, à gauche de Danton et Desmoulins, ce qui représentait bien du monde alors !

(La rencontre de Buonarroti et de Babeuf donne pourtant beaucoup à penser)

Puis, avec l'offensive furetienne et sa "victoire" refroidissante, l'ensevelissement, la dépolitisation, la mise sous coton des mots, des gestes. Et une stérilisante tératologie, couplée à une incompréhension de la violence, sur laquelle Sophie Wahnich* ou Timothy Tackett** ont dit des choses intéressantes en dernier.

A ne pas penser la République et sa naissance, la Révolution et sa tension, on s'expose à bien des déconvenues, et à ne plus savoir qui l'on est, et ce qui a été tenté ou pensé.

Je retourne donc lire ce petit livre, Notre patience est à bout. 1792-1793. Les écrits des enragé(e)s (éd. Imho)***, riche de vie et de présence, autour de révolutionnaires passionné(e)s qu'il serait fou d'oublier, relire Guérin et Dommanget est aussi une bonne chose.

Je reste plus porté par ce que représenta (à tous sens) la Convention, condensateur des forces et énergies, mais si la Révolution se congela, ce fut bien pour quelque chose : Saint-Just, comme d'autres, l'avait noté. En s'en prenant aux hébertistes ou aux enragés, voire aux sections parisiennes, on s'exposait bien entendu à se retrouver quelque peu isolé un soir néfaste de Thermidor, et bien évidemment pas seulement sur le plan tactique : le silence de Saint-Just ?

Là est le drame, là se trouve résumée toute notre histoire moderne en un point noir, incandescent. Tout a été dit ou presque il y a deux siècles, voilà pourquoi il faut se pencher sans cesse sur NOTRE FONDATION.

* De la première, voir La liberté ou la mort (La Fabrique) et La longue patience du peuple (Payot). Du second, Le roi s'enfuit (La Découverte).

*** A relier à cet autre, récemment paru, Le mandat impératif, de la Révolution française à la Commune de Paris, de Pierre-Henri Zaidman, aux Editions Libertaires. 

Posté par David Benito à 14:09 - - Permalien [#]

13 mai 2009

Festival Périscopages

PERISCOPAGES à Rennes, nouvelle édition, jusqu'au 7 juin. Une partie du programme, à suivre ICI. Rennes, cela me fait forcément penser à Alphagraph, à L'oeil électrique, à Nylso... et à cette jeune femme très chouette qu'était Jo(ëlle) Manix, dont FLBLB commence à rééditer l'oeuvre.

Posté par David Benito à 16:33 - - Permalien [#]

15 mai 2009

Rousseau et Marx - samedi 16 à Paris

Information trouvée dans L'Humanité de ce matin : demain samedi aura lieu à Paris une riche journée d'études sur le thème "Rousseau et le marxisme". Toutes les infos, ICI. A noter la présence des historiens Jacques Guilhaumou et Claude Mazauric.

Posté par David Benito à 17:10 - - Permalien [#]