19 mars 2010

Marat online

Un site fourni et dense sur Jean-Paul Marat, "l'Ami du Peuple", vient juste d'ouvrir ses portes.

Il est tenu par l'association Pole-Nord qui oeuvre depuis des années à la connaissance de cette figure importante de la Révolution française et que l'obcurantisme a toujours tenté de ranger dans les catégories de la tératologie. Lire à ce propos "Marat le maxi-monstre", par Delphine Verdussen.

Cette vision a encore livré dernièrement quelques oeuvrettes risibles cachant derrière Charlotte Corday leur détestation réelle de la Révolution française, de son mouvement, de sa signification et de l'émergence du "peuple" comme acteur.

Marat, monstre sanglant, expédié par un poignard libérateur ? Voilà une fable dont la perpétuation ne peut qu'étonner, tant la connaissance sur lui a progressé.

Salir et tuer sans cesse "l'Ami du Peuple", cela a sens, comme le percevaient très bien les sans-culottes eux-mêmes.

Soupirs...

Posté par David Benito à 17:36 - - Permalien [#]


Jean Ferrat chante Robespierre

Jean Ferrat, voilà quelqu'un qui aimait d'un même mouvement la France et Robespierre.

C'est un peu cela, la République sociale : "celle dont Mr Thiers a dit : qu'on la fusille".

Posté par David Benito à 23:57 - - Permalien [#]

22 mars 2010

"Air Fashion Show"

Après la lecture quelque peu déprimante mais instructive du livre de souvenirs d'un parachutiste durant la Guerre d'Algérie, je me console avec ces uniformes-ci. Je relirai aussi Bertaud, à tout hasard.

Posté par David Benito à 14:37 - - Permalien [#]

"Ne soyons pas mendiants"

Le cinéma de Guédiguian m'a toujours laissé des impressions diverses, contrastées, on va dire... mais cela change, en bien, depuis "Le promeneur du champ de mars" et "L'armée du crime". Peut-être, je l'avoue, parce que leurs thèmes m'intéressent particulièrement.

En tout cas, ce long entretien est intéressant à de nombreux points de vue, notamment de métapolitique et de mémoire.

Je suis convaincu que tôt ou tard Guédiguian fera un film sur la Révolution française, sans doute dans la lignée de Renoir : ce sera son film "de tous les risques", et, je l'espère, une réussite.

A suivre.

Posté par David Benito à 19:36 - - Permalien [#]

23 mars 2010

Je signale...

... cette exposition normande, "Le Tableau de chasse", interrogeant de façon utile (et autocritique) le statut de l'image contemporaine.

Posté par David Benito à 15:00 - - Permalien [#]


03 avril 2010

Presse Samedi

- Au bord de l'Atlantique, Le Monde hélas moins frais qu'à Paris, mais accompagnant dignement le café tout de même. Dans ce numéro daté samedi donc, un bel article consacré à "La langue africaine des pharaons", accompagnant en quelque sorte l'exposition "Méroé, un empire sur le Nil". La longue et passionnante histoire de l'Afrique, démenti cinglant et d'évidence à ceux qui se trouvent intéressés à ne pas la penser comme sujet de l'Histoire.

J'en profite pour glisser ici mention d'un livre récemment sorti aux Belles Lettres : Aimé Césaire et Frantz Fanon. Portraits de décolonisés (auteur : Pierre Bouvier). Et tel autre, quand Carthage était grande, forte, et affolait la Méditerranée : Carthage et le monde punique, sous la plume de l'historien et archéologue Hédi Dridi.

- Dans L'Humanité de ce jour, comme chaque premier samedi du mois, livraison gracieuse des Lettres françaises, avec un dossier consacré à Walter Benjamin. A noter particulièrement, un entretien avec Gérard Raulet, autour de la monumentale entreprise de l'édition critique intégrale de W. B. (chez Fayard) et un article de Sophie Wahnich sur Benjamin et la Révolution française.

Posté par David Benito à 13:09 - - Permalien [#]

Pour visites d'avril (salons)

BD à Bastia ce début avril. Parmi les invités, Menu, Prudhomme, Antico, Denis...

L'Escale du Livre (un très bon salon) les 9-10-11 avril, à Bordeaux.

19e Journée du Livre Politique le 19 avril, à l'Assemblée Nationale. Le programme complet ICI.

Posté par David Benito à 14:42 - - Permalien [#]

Admirable petite liste

Quelques acquisitions de l'IHRF.

Posté par David Benito à 17:23 - - Permalien [#]

04 avril 2010

Ouverture des oreilles

Mon jour de soleil, de joie... et d'ouverture historiographique : j'écoute sur Canal Académie, radio tout juste découverte par les hasards de la fluctuation online, une émission sur l'historien Pierre Chaunu, décédé récemment. Je retiens surtout le premier Chaunu, influencé par les Annales... évidemment pas celui ayant abouti au Livre noir de la Révolution française.

Je tombe sur cette émission consacrée au Dr Guillotin, où l'on peut entendre Jacques Battin. A lire, par exemple, sur le célèbre député, une récente biographie par Henri Pigaillem.

Je poursuis avec des émissions sur Lévi-Strauss et souhaite bon dimanche à mes visiteurs du jour.

Posté par David Benito à 13:39 - - Permalien [#]

08 avril 2010

On ne peut acheter la fraternité

Le républicain que je suis ne peut qu'acquiescer à cet article, signé Laurence de Cock et Guillaume Mazeau, deux historiens de valeur et membres du "Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire".

Ou comment le peuple s'érige en acteur politique*, notamment au cours de "fêtes de la fraternité" (et autres), lesquelles "ont donc joué un rôle important dans le processus d'émancipation populaire, mais aussi de laïcisation et de démocratisation de la vie politique à la fin du XVIIIe siècle."

* Sur cette thématique, l'on peut lire avec profit ces deux ouvrages récents : La nature du peuple : les formes de l'imaginaire social (XVIIIe-XXe siècles), de Déborah Cohen (Champ Vallon) et La longue patience du peuple. 1792. Naissance de la République, de Sophie Wahnich (Payot).

Posté par David Benito à 12:35 - - Permalien [#]