28 mars 2011

DDB

En écoutant cette bonne vieille marche de Radetzky (comment ne pas penser au merveilleux Joseph Roth... ou à Mayerling), loin des champs révolutionnaires puis napoléoniens où le futur feld-marschal gagna ses galons, je parcours le site de l'éditeur Desclée De Brouwer (DDB), dont le stand au Salon du livre était bien fourni.

Quelques livres que je recommande à l'attention des visiteurs de ce blog, ces livres ne figurent pas encore dans ma bibliothèque mais pourraient la tenter :

- Christ ou Hitler. Vie du bienheureux Franz Jägerstätter, de Cesare Zucconi

- Aloune Diop, le Socrate noir, de Philippe Verdin

- Au bonheur des sages, du toujours vaillant et brillant Lucien Jerphagnon, puisse-t-il vivre longtemps encore ! son Julien dit l'apostat est un petit bijou.

- Un tout autre christianisme, de Jean-Marc Babut... ou les limites de l'effort d'exégèse, celle-ci produisant à ce stade un certain effet de vertige. Passionnant.

Et bien d'autres choses à dénicher dans leur riche catalogue.

Posté par David Benito à 14:00 - - Permalien [#]


Tschann

Belle librairie parisienne (la voir ICI sous la pluie), elle tenait le grand stand Ile de France au Salon du livre, qui accueillait mon éditeur Cambourakis... et où je signais Nos Guerres (merci à Rozenn).

Posté par David Benito à 14:52 - - Permalien [#]

01 avril 2011

Expos (quelques idées)

A Paris :

- Hugo Pratt à la Pinacothèque, suivons Patrizia Zanotti.

- Jossot à la Bibliothèque Forney, suivons Fabrice Neaud.

- Les armures des princes d'Europe aux Invalides, suivons Télérama.

- Les figures du pouvoir en Angola au Musée Dapper, suivons RFI.

- Romain Gary au Musée des lettres et manuscrits, suivez-moi si l'auteur vous intéresse, on rentre assez bien dans son processus de création... et de créations d'identités au sein d'une oeuvre touffue, ramifiée mais cohérente. Une exposition presque trop modeste pour un tel auteur, mais ne boudons pas notre plaisir. Passionnant aussi pour comprendre cet étrange phénomène, unique et impossible à répéter, qu'a été le "gaullisme de guerre" (le seul qui m'importe).

En Province :

- Traits résistants à Lyon, suivons Actua BD.

- Le Roi de Rome à Fontainebleau, suivons le site Napoléon Ier.

Posté par David Benito à 11:26 - - Permalien [#]

13 avril 2011

Galerie Julien Brugeas

Une nouvelle galerie exposant de la bande dessinée (elle commence notamment par Manuele Fior), tout juste ouverte (le 11) et qui entame une existence itinérante. A suivre.

Posté par David Benito à 14:48 - - Permalien [#]

15 avril 2011

Agone 45

Alors que le temps est aux certitudes et facilités, telles ou telles, que l'on voudrait même passer outre les échecs et les ravages d'un faux socialisme de presque un siècle, caricature souvent hideuse, destructrice d'illusions et d'utopistes, faire du mal avec l'espoir du bien, subordonner toujours d'hypothétiques fins à d'inhumains moyens, compter large et tenir pour rien les oeufs de l'omelette... il est bon de rester en sympathie avec une oeuvre courageuse comme celle de George Orwell. Elle a ceci de passionnant qu'elle constitue une tentative, pleine de modestie, de lier les questions sociales et celles de la liberté, l'adéquation des fins et des moyens, et de penser l'aliénation qui concerne tout le monde, "dominants et dominés". 

Un numéro passionnant de la revue Agone, issu d'un colloque tenu l'an passé, développe le thème "Orwell, entre littérature et politique". A lire, en tentant de se tenir loin de toute doxa, notamment celle qu'on pourrait être tenté, soi-même, de développer chaque matin en réaction au monde.

A signaler aussi chez Agone (éditeur qui tenait l'un des plus beaux stands au Salon du livre de Paris) La cité à travers l'histoire et Résister à la chaîne.

Posté par David Benito à 12:47 - - Permalien [#]


27 avril 2011

Un drôle de crabe

Pour les amateurs de Schoendoerffer, tous ceux que le roman et le film ont fortement impressionné à quinze ans (l'âge où l'on se trouve avoir lu Conrad, Kipling et Stevenson, et donc prêt à l'accueillir).

Après une énième relecture du Crabe-tambour, voici les mémoires de Pierre Guillaume (coédition Plon/Xo)*. Guillaume ou la parfaite incarnation de "l'aventurier" portraituré par Roger Stéphane.

Tout cela se passait forcément au XXe siècle !

* Cf aussi cette biographie, chez Perrin.

Posté par David Benito à 00:29 - - Permalien [#]

Actualités...

Je m'intéresse surtout aux deux premiers, mais je passe l'info sur ce cycle organisé par Espaces Marx. Pour le moment, c'est surtout un certain retour à Luxemburg qui se fait sentir, notamment éditorialement. Un petit peu aussi Gramsci, cf ce livre chez Lux. Quant à Trotsky, il suscite toujours des publications et rééditions, ainsi ce Question juive question noire (éd. Syllepse).

Posté par David Benito à 13:29 - - Permalien [#]

Unesco-titres

En admirant le beau français que parle Irina Bokova, avec un accent délicieux, on peut farfouiller parmi les publications de l'Unesco, qui selon son actuelle directrice générale "doit garder très hautes les valeurs de l'esprit humain".

Quelques bons titres : Aux origines de la métallurgie du fer en Afrique, La société des Amis des Noirs (1788-1799), Les abolitions de l'esclavage, La "République" jésuite des Guaranis, Destins croisés ou bien ce classique portugais que sont les Voyages dans mon pays.

 


Posté par David Benito à 14:39 - - Permalien [#]

29 avril 2011

"Eloge du risque" au Divan

L'excellente librairie parisienne Le Divan, où j'avais eu le plaisir de signer il y a quelques mois, reçoit la psychanalyste Anne Dufourmantelle pour un livre au titre un rien provocateur et au contenu plein de liberté.

Posté par David Benito à 12:40 - - Permalien [#]

Quelques bonnes raisons...

Outre Le Monde pour le supplément littéraire, on peut se procurer L'Humanité ce vendredi, nouvelle formule "week-end" épaisse, où l'on trouvera une longue interview avec Guédiguian et deux pages sur Gramsci, Luxembourg, Lénine, "annonciatrices" du cycle en cours d'Espaces Marx. Egalement, une chronique de cette biographie d'une aventurière un peu frappée publiée par Arthaud.

Posté par David Benito à 13:06 - - Permalien [#]